Get Adobe Flash player

Albé

Albé, à deux kilomètres de Villé, son architecture mise en valeur le 3ème week-end d’août lors d’ « Albé en Habit de Lumière », son vin, son Pinot Noir, sa distillerie …

DE | Albé, 2 km von Villé entfernt, sein bodenständiges Reichtum das durch dem Fest « Albé en Habit de Lumière », ins Licht gesetzt wird, (3. Wochenende im August), sein Wein, sein « Pinot Noir », seine Schnapsbrennerei, …

EN | Albé, 2 km from Villé away, with its local treasures « Albé en Habit de Lumière » (3rd weekend in August), its distilleries and vineyards, its Pinot Noir… 

 

Le blason de la commune d’Albé

D’azur à trois chevrons d’argent.

Armes parlantes créées sous Louis XIV, l’azur rappelle peut-être la couleur bleue de la rivière. Quant aux chevrons, ils peuvent suggérer que le village se situe dans un vallon encaissé.

Graphie et étymologie

Comme nombre de villages du Val de Villé, Albé (en allemand « Erlenbach » et en alsacien « Erlebach ») a hérité son nom du ruisseau qui le traverse : le ruisseau des aulnes. La graphie de ce nom n’a subi que des modifications mineures : « Erlenbach » en 1303 et 1341, « Erlibach » en 1362, « Erlinbach » en 1362, « Erlebach » à nouveau en 1365 et 1380, « Erlenbach » en 1665. En dialecte roman, « Erle » devient « Al » et « Bach » se mue en « Be », d’où Albé, dénomination adoptée en 1919 pour marquer le retour à la France.

L’agriculture

Le village d’Albé est surtout connu pour sa viticulture. C’est en effet la seule commune de la Vallée de Villé à produire du vin d’Alsace A.O.C. Sur ses versants schisteux, bien exposés mais pentus, le cépage Pinot Noir semble particulièrement réussir. La tradition viticole du village et l’opulence de cette production se traduisent en particulier dans la richesse architecturale du village qui possède de nombreuses et belles maisons de viticulteurs.

Industrie – Artisanat – Commerce

Albé n’a jamais possédé d’établissement industriel, son économie ayant toujours été basée sur la viticulture. Même le tissage à domicile n’y tint qu’un rôle marginal (9 ménages le pratiquent en 1886, soit 4,7% des familles – taux le plus faible de la Vallée -) Albé a, par contre, longtemps fabriqué et commercialisé de grandes quantités d’échalas de vigne en châtaigner, vendus dans le vignoble de Moyenne Alsace. La présence de la vigne et des versants favorables à l’arboriculture a favorisé le développement de la distillation (marc, lies, kirsch), d’abord familiale, puis commerciale. La localité possède deux restaurants, une distillerie, un producteur de vin. Albé tient son charme à ses maisons à colombages et à galeries, aux animations estivales (Albé en Habit de Lumière au mois d’Août) et à la présence du Village Vacances Familles.

Sobriquet

Les habitants d’Albé sont appelés « Kansterlegücker » (ceux qui regardent dans l’armoire), ou « Fansterlegücker » (ceux qui épient par la petite fenêtre).

La place du Tilleul

Le Tilleul :

C’est au pied de ce Tilleul que bat le cœur historique d’Albé. Planté en mars avril 1795, ce vénérable Tilleul, qui a changé cinq fois de nationalité et vécu sous 13 régimes politiques différents est un authentique Arbre de la Liberté. Il a été naguère promu, pour la durée du tournage d’un téléfilm, au rang de « Tilleul de Lautenbach » et a connu grâce au petit écran une gloire nationale, voire internationale. Point de départ du « Chemin du Patrimoine » inauguré le 09 septembre 2006 (Promenade pittoresque de 5,6 km à travers le vignoble. Vues panoramiques sur le village et le Val de Villé. – suivre les petits pressoirs -)

L’Eglise :

L’église qui se dresse derrière le Tilleul domine l’ensemble du village. Le sanctuaire actuel occupe la place d’une chapelle édifiée en 1341 en l’honneur de St Wendelin, l’un des saints protecteur du bétail. En l’an 1575, la veille de la Pentecôte, un incendie ravagea la chapelle et 42 maisons du village. La chapelle fut reconstruite dès 1578 et remplacée en 1752 par l’église actuelle. Mais Albé n’est devenue une paroisse que lors de la mise en œuvre du Concordat en 1804. En 1864, le clocher a été surélevé afin de mieux faire entendre sa voix.

La Mairie :

Symbole du pouvoir civil, la Mairie se tient au bas de la place, sous le regard de l’église. Construite probablement au Moyen-âge, la «Bürgerstube» (la salle de réunion des bourgeois) fut détruite par l’incendie de 1575, puis reconstruite dans sa forme actuelle en 1618, comme l’attestent deux inscriptions figurants l’une sur le mur pignon sud et l’autre sur une poutre de la salle du Conseil Municipal. Le rez-de-chaussée du bâtiment présente la forme d’une halle (Laube) destinée jadis aux réunions des habitants. Au début du siècle dernier, la Laube fut convertie en école. Elle conserva cette fonction, même après la construction d’une école de garçons en 1869, jusqu’en 1972, date à laquelle la Mairie réintègre ses locaux légitimes.

Le Wachlokal ou Corps de Garde (actuelle maison du veilleur de nuit) :

Après la Mairie et l’école, voici le troisième volet du pouvoir municipal du siècle dernier. Ce petit bâtiment servait dans le passé de geôle (petite prison où le Garde-Champêtre retenait les délinquants ou les ivrognes).

La Maison du Val de Villé :

Cette ancienne demeure de notable qui a été construite en 1709 présente les caractéristiques de la ferme d’inspiration vosgienne qui s’est répandue dans le Val de Villé lors de la reconstruction qui a suivi la guerre de 30 ans. Elle recèle quelques curiosités comme les octaèdres et un système de chauffage unique.

Le Musée :

Ce petit bâtiment de style urbain blotti contre la Mairie actuelle date de 1878. Avec ses murs de grès lisses et son toit d’ardoises, ce chef d’œuvre de l’architecture officielle abrita la Mairie et le dépôt d’incendie jusqu’en 1972.

La Maison du Journalier (billetterie de la Maison du Val de Villé) :

La Maison du Journalier, datée de 1616, est un modèle réduit du type d’habitation qui fait l’originalité du village d’Albé : la maison à galerie de pignon.

Animations

Il n'y a pas d'événements à venir

Voir le calendrier

Expositions

Il n'y a pas d'événements à venir

Voir le calendrier